Institut Fédératif
de Recherche sur le HANDICAP

Fil de navigation

dimanche, 10 juin 2018 10:59

Journée scientifique IFRH 2018 à Suresnes : « Accès au tourisme et aux loisirs et situations de handicap »

Annonce Journée Scientifique IFRH 2018 - 27 septembre

Le développement du principe d’accessibilité généralisée, c’est à dire « l’accès à tout pour tous », dynamise et élargit les champs d’application et de concrétisation de l’accessibilité. Au-delà et en complément de l’accès aux transports, à l’école, à l’emploi, au sport, il s’agit aussi de penser et réaliser l’accès aux espaces culturels, touristiques et de loisirs afin que toute la société soit accessible. En ce sens, musée, conservatoire, école de danses et de musique, centre de vacances et de loisirs, hôtel, restaurant, cinéma, bibliothèque, théâtre, plage, ERP, ainsi que les prestations dispensées comme l’accueil du public et l’offre d’activités et de services, sont amenés à être modifiés et à se transformer. Il s'agit en effet d'accueillir et de répondre aux revendications d’accès des personnes en situation de handicap qui le désirent.

La journée scientifique de l’IFRH permettra d’interroger les transformations des espaces et des activités touristiques qui permettent une amélioration de l’accessibilité en identifiant les conditions facilitatrices mais aussi les obstacles qui perdurent, tant en termes de compensation que celles relatives à l’autonomie. Elle permettra leur présentation et la mise en débat autour des trois axes (sciences sociales, approches cliniques et ingénierie) qui structurent les collaborations au sein de l’IFRH en s’ouvrant à des collègues et des acteurs extérieurs.

Quelques pistes de questionnements :

Le tourisme, par définition, se caractérise par la sortie des routines et des espaces du quotidien d’un individu pour atteindre des espaces où se dérouleront des activités récréatives. Pour les personnes en situation de handicap, ces espaces et activités sont à aménager afin d’être accessibles en toute autonomie. Quelles sont les facilitateurs, c’est à dire les aménagements et transformations à réaliser, afin qu’une personne en situation de handicap ou atteinte de maladie chronique puisse accéder aux espaces et aux activités récréatives de son choix ? Plus précisément, en quoi des dispositifs matériels et humains, revendiqués par certaines institutions sociales et soutenues au niveau du ministère, rendent accessibles les loisirs sportifs ? Et enfin, comment peut-elle compenser les contraintes liées à son handicap ou sa maladie (traitement médicamenteux, soins, douleurs, etc.) qui se translatent de son quotidien à l’espace récréatif choisi ?

Ces questions peuvent être déclinées au cours des trois étapes qui selon David Amiaud caractérisent le processus de réalisation du désir touristique :

  • la préparation : cela implique la recherche d’informations à la fois touristiques mais aussi sur l’accessibilité de manière générale, sur l’adéquation avec des traitements médicaux ou encore avec des pratiques de loisirs, etc. : l’édition de guides touristiques et de brochures, le développement de labels en tout genre (Handiplage, Marque tourisme et destination pour tous, ..) ainsi que des plate-formes électroniques collaboratives comme Iwheelshare, J’accède ou Iciok diffusent des informations en ce sens ,

  • Le trajet qui implique la réalisation de déplacements (en transport en commun, routier, ferroviaire, aérien ou en transport individuel adapté) avec toutes les contraintes liées au handicap ou à la maladie chronique

  • et la réalisation de l’activité sur place qui implique de pouvoir accéder à des bâtiments (hôtel, restaurant, cinéma, ect..) d’y pénétrer et circuler mais aussi d’utiliser les activités et services proposés.

Les conditions facilitatrices mises en places sont variables et multiples, déterminées en fonction du type (moteur, mental, auditif, visuel et psychique) et du degré de handicap. Ces facilitateurs englobent des aménagements architecturaux et physiques ; on peut citer des rampes, des pontons aménagés pour les personnes en fauteuils, des repères podotactiles au sol telles que des bandes d’éveil à la vigilance pour les personnes déficientes visuelles. D’autres facilitateurs impliquent des innovations technologiques et matérielles : les boucles à induction magnétique diffusent les discours à des personnes déficientes auditives appareillées, une large gamme de fauteuils de randonnées facilite l’accès à la montagne pour des personnes confrontées à une perte de mobilité, et ainsi compense leur handicap, pour les personnes aveugles le dispositif audio plage offre l’accès à la plage et à la baignade. Enfin, plusieurs modalités d’interventions humaines garantissent l’accès à des services et prestations ; on peut citer par exemple le dispositif Cinéma différence qui permet à des personnes handicapées mentales et psychiques de bénéficier des joies du grand écran ou encore les souffleurs d’image, personnes qui décrivent les scènes et actions des spectacles vivants à des spectateurs déficients visuels.

Cette journée scientifique sera l’occasion d’exposer des travaux en sciences sociales, en recherches cliniques et en sciences de la réadaptation, ainsi qu’en sciences de l’ingénieur réalisés par les différentes composantes de l’IFRH et par des collègues extérieurs qui permettent d’apporter des réponses à ces questions.


Vous pouvez télécharger le PROGRAMME.

Un Appel à Posters est ouvert auquel toutes les équipes de l’IFRH sont invitées à répondre. Nous décernerons au cours de la journée scientifique le prix du meilleur poster.

Pour plus d'information cliquez sur APPEL À POSTERS

Au plaisir de vous accueillir à Suresnes.

Pour venir, veuillez remplir la FICHE D'INSCRIPTION.

 

 

 

IFRH - Adresse

IFRH, Pavillon des Folles, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47 Boulevard de l'Hôpital, 75651 PARIS Cedex 13, FRANCE