Institut Fédératif
de Recherche sur le HANDICAP

Fil de navigation

 

Développement d’une plate-forme statistique

Cette plate-forme correspond à la mise à disposition des différentes équipes de bases de données statistiques lourdes auxquelles elles n'auraient pas pu accéder ainsi que l’ensemble des documents (questionnaires, dictionnaires des codes, instructions aux enquêteurs) nécessaires à leurs exploitations. Les liens établis avec l'INSEE, entre autres à l'occasion de l'Enquête HID, ont permis de mettre en place des questionnements sur le handicap dans plusieurs importantes enquêtes nationales non spécifiques comme l’est HID.

Plusieurs enquêtes ont progressivement été acquises (Enquête Emploi de l'INSEE, Enquête Globale sur les Transports en Ile de France), chacune apportant un éclairage particulier sur les questions de handicap. Plus récemment, l’implication dans l’Enquête Histoire de Vie a permis de compléter ce corpus et de nouer de nouvelles collaborations. Pour chacune de ces enquêtes, la négociation des conventions avec l'INSEE vise à étendre le droit d'usage des données aux équipes de l’IFRH. La mise en commun de ces enquêtes représentatives de la population générale (et portant sur des effectifs d'environ 20 000 personnes) peut permettre à plusieurs équipes différentes de réaliser des exploitations en rapport avec ses propres thématiques de recherche.

 

Analyse biomécanique 3D de la posture et de la marche

L'analyse biomécanique du mouvement a donné lieu à des collaborations internes à l'axe C et avec les chercheurs de l'axe B sur les méthodes d'analyse des fonctions de locomotion et d'équilibre. L’IFRH a soutenu le développement d’un réseau de plateformes d’analyse du mouvement.

Il a souhaité faire le point sur cette démarche en organisant une journée scientifique avec le Comité d’Interface Inserm/MPR sur le thème « Analyse du mouvement : de la recherche à la décision thérapeutique » dans le cadre du congrès 2009 de la SOFMER à Lyon.

 

Projet VOLHAND

VOLant pour personnes âgées et/ou HANDicapées.

Il s'agit, dans ce projet collaboratif, de développer une direction Assistée Electrique Personnalisée adaptée au conducteur à mobilité réduite. Ce projet a été sélectionné dans la cadre de l'AAP ANR PREDIT-VTT 2009 (Véhicules pour les Transports Terrestres) pour une durée de 42 mois débutant en novembre 2009. Les partenaires sont le GIS-IRRH (le LAMIH est porteur et coordinateur du projet) le SMPR-CHRU Lille, la FONDATION HOPALE, le GIPSA/LAB Grenoble, l'INRETS LIVIC, LESCOT et LEMCO, la société JTEKT Equipementier japonais (leader mondial sur le segment des directions assistées électriques).

Projet PISTES.

Le programme de recherche PIétonS et comportement de TraverséE de rueS, PISTES – soutenu par la Fondation Sécurité Routière, est porté par un consortium de 20 partenaires issus du monde universitaire et de laboratoires de recherches publiques (dont LAMIH, SMPR Lille, INRETS LPC-MSIS-MA), mais aussi de grandes villes soucieuses de la sécurité de leur population. Il a pour objectif de réduire le nombre de piétons victimes d’accidents lors de la traversée de rue et plus particulièrement des piétons âgés. Pour cela, il se propose d’étudier les déterminants psychologiques, physiologiques et biomécaniques du comportement du piéton et de développer des outils adaptés et innovants, dont des simulateurs d’environnements de traversée et des simulations informatiques de traversée individuelle multi-agents. Il se compose de cinq projets complémentaires ayant un objectif commun et des objectifs spécifiques, consolidés entre eux par trois projets transversaux utiles aux cinq projets et en assurant ainsi l’homogénéité.

 Les modèles d’intelligibilité du handicap : classifications, concepts, indicateurs

Les modèles, les concepts et classifications jouent un rôle important dans le champ du handicap, avec des enjeux majeurs pour les politiques publiques. L’évolution conceptuelle internationale dans le champ du handicap se traduit par une nouvelle définition du handicap qui, dépassant la conception traditionnelle de celui-ci, comme résultat de déficiences et d’incapacités, le conçoit désormais, dans une perspective systémique, en tant que produit d’une interaction entre les caractéristiques individuelles des personnes et les conditions de leur environnement proche et des dispositifs collectifs dans lesquelles elles vivent. C’est sur la base de ce changement de paradigme qu’a été construite la CIF (Classification Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé, de l’OMS), adoptée comme référence internationale depuis 2001.

Dans la suite et en complément des travaux engagés sur la CIF dans le cadre des activités du Centre collaborateur INSERM-MSSH-EHESP (Maison des Sciences Sociales du Handicap- Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique) de l’OMS sur la famille des classifications, il nous a semblé intéressant de mettre en place un séminaire permanent de méta-analyse des modèles d’intelligibilité du handicap, de leurs usages et de leurs critiques, qui combinera les approches plus pragmatiques et les approches plus théoriques ainsi que leurs interactions. Ce séminaire prendra, comme matière d’étude non exclusive, les travaux déjà réalisés et en cours dans le réseau francophone pour la formation et la recherche sur les classifications (groupes thématiques, séminaires disciplinaires) ainsi que des comparaisons internationales de politiques nationales dans les pays européens, les Etats-Unis, le Canada, le Japon, quelques pays d’Amérique Latine, et du Maghreb.

Ce séminaire permanent de méta-analyse sera animé par l'IFRH/MSSH-EHESP et associera les équipes du Cermes, l’INED et la JE SantESiH de Montpellier. Il pourra bénéficier des contributions de chercheurs français et étrangers impliqués dans le réseau du CCOMS français. 

 

Mise en réseau de plateformes technologiques

La structure « en réseau » de l’IFRH qui résulte de la diversité géographique des sites d’implantation de ses équipes ne permet pas la gestion et l’exploitation commune in situ de plateformes ou de plateaux techniques, sauf si la concentration locale est suffisante. C’est par exemple le cas de la plateforme d'analyse de la sensori-motricité de l’Université Paris Descartes, évoquée précédemment dont l’IFRH a soutenu le développement

Par contre, dans plusieurs domaines, il est apparu possible d’organiser un partage des moyens nécessaires à la conduite de recherches spécifiques. C’est ainsi qu’ont été initiées des Plateformes de moyens partagés, conçues comme des dispositifs de services inter-équipes. Pour mener à bien leurs objectifs, les équipes de l’axe C s’attachent à la complémentarité et à la mise en commun d'équipements collectifs. Les équipes IFRH disposent, au total d’une douzaine de plateformes d’analyse du mouvement, dont la majorité en 3D, y compris avec des équipements portables, et des systèmes embarqués de mesures en situation écologique. Certaines sont associées à une plateforme de forces. La diversité des équipements rend possible des travaux sur la marche, comme sur le mouvement du membre supérieur ou encore le mouvement oculaire. Trois équipes disposent d’une plateforme de réalité virtuelle. Enfin, méritent d’être signalés, trois ateliers mécaniques et d’appareillage, une Plateforme de Mesure et d’Evaluation des Dispositifs et Aides techniques pour personnes handicapées et un simulateur de conduite automobile.

Principaux équipements des sites régionaux : 

-10 plates-formes d’analyse du mouvement, dont 3D et portables 
- 1 plate-forme partagée d’analyse de la sensori-motricité 
- 1 plate-forme de mesure et d’évaluation des dispositifs de compensation et des aides techniques pour les personnes handicapée 
- 2 plates-formes de modélisation bio-mathématique 
- 1 plateau de simulation à la conduite automobile 
- 2 systèmes embarqués de mesures biologiques en situation écologique.

 

IFRH - Adresse

IFRH, Pavillon des Folles, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47 Boulevard de l'Hôpital, 75651 PARIS Cedex 13, FRANCE